English to French translations

Areas of expertise: arts & cultures, human & social sciences, geopolitics & history, media, autism, technical & legal

Traductions anglais – français

Domaines de compétence : arts & cultures, sciences humaines & sociales, médias, autisme, technique & juridique

Portfolio

  • L’Homme de l’Anthropocène (tel que dépeint dans le film Gravity)
    L’Anthropocène, l’Époque de l’Homme. Alors que les montagnes de données toujours plus importantes, les projections concernant l’évolution du littoral et autres explications informelles proposées ne sont pas en mesure ne serait-ce que de commencer à exprimer d’une point de vue phénoménologique l’expérience de vivre à une telle époque ; le film Gravity récemment sorti en salle parvient à dépeindre de manière spectaculaire l’état de folie, d’épuisement dans lequel...
  • combattants kurdesLes combattants kurdes épuisent Daech aux abords de Kirkouk
    Aux abords de Kirkouk, dans le nord de l’Irak, les Peshmergas affrontent sans relâche les détachements de L’État islamique qui gangrènent la région. Ce soir-là, une brise fraîche souffle sur le toit de l’immeuble, faisant obstacle aux moustiques assoiffés dans leur quête de peaux dénudées. Les combattants kurdes peshmergas se reposent sur des matelas, voire de rudimentaires sommiers en fer surmontés de cadres cruellement métalliques. Certains parlent, et certains dorment pendant que d’autres fument des cigarettes en regardant le ciel nocturne – plus que quelques heures de répit avant l’offensive du lendemain.
  • House of Horrors
    Ce pourrait être la réminiscence d'un après-midi au parc d'attractions, où l'on évolue au son des cris des spectateurs, nous y sentons probablement une odeur d'été, de crème glacée, de barbapapa, et la chaleur accablante qui se réfléchit à l'intérieur de la baraque de foire en bois noir. Nous nous souvenons tous du siège collant du wagon, et du bruit des pignons au moment où nous quittions soudainement le pays où tout semble réel pour entrer dans un monde d'images et d'émotions manipulées. Est-ce l'obscurité, l'inconnu, les images elles-mêmes ou le cadre qui nous transportent, ou bien est-ce la fabrication dans son ensemble et l'articulation fictive de certaines idées archaïques et communément admises ?
  • Anonymous: du Lulz à l’action collective
    Pris dans son ensemble, le concept d'Anonymous désigne une réalité vaste et complexe, car ce nom prend en réalité tout son sens dans un monde dans lequel son rôle est de coordonner une série d'initiatives décousues, qui vont du trolling aux revendications politiques. Au départ, cette appellation était utilisée en vue de coordonner les facéties de cybernautes sur ce grand terrain de jeu qu'est le Web, mais au cours de l'hiver 2008, certains Anonymous se sont politisés et ont notamment commencer à dénoncer les dérives de l'Église de Scientologie.
  • Modem Girl
    Jude Milhon, hackeuse plus connue sous le nom de St. Jude, tripatouille le code depuis 1967, année durant laquelle elle apprit seule le langage Fortran, ainsi que le langage assembleur spécifique au Sharp PC-1440. Et en tant qu’ancienne programmeuse UNIX, elle “parle le C++ sans accent”. À partir de 1973, bien avant la naissance de CompuServe ou l’accès facile à l’Internet, Milhon était membre de la “communauté de programmeurs et révolutionnaires de gauche” de Berkeley, Californie, à l’origine du légendaire projet Community Memory, le premier système informatique public connecté au réseau. Et elle est l’un des membres fondateurs du groupe cypherpunks – terme qu’elle a par ailleurs inventé.
  • Comment le crime organisé a fait d’Atlanta la capitale mondiale du rap
    Derrière la façade légale du label BMF Entertainment, Demetrius « Big Meech » Flenory était à la tête d’un empire de la drogue : la Black Mafia Family. Demetrius « Big Meech » Flenory ne se contente pas « d’arriver en boîte » ; on ne voit plus que lui dès le moment où il fait son entrée. Les signes annonciateurs de son arrivée, ce sont les voitures : des Bentley, des 4×4, des Lamborghini et des Porsche se garent le long du trottoir, telles des mannequins sur un podium, et quand tous leurs passagers en sont descendus, c’est au tour des bus de tournée de faire leur entrée. En face des boîtes de nuit qui longent les rues de Midtown Atlanta à South Beach Miami, les lumières aveuglantes des lampadaires se reflètent sur ce cortège d’automobiles dont la valeur s’élève à plusieurs millions de dollars.